Depuis quelques années une évolution prend de plus en plus d’ampleur dans le monde de la carabine à plomb, la propulsion par vérin ou plus précisément le Nitro Piston I et II de chez Crosman , IGT nommé par  Gamo, Gas Ram pour Stoeger et N-TEC pour Diana, mais qu’en est-il réellement de cette évolution, on entend dire que cette technologie rend plus précises les carabines, plus puissantes mais aussi plus durables, moins bruyantes et j’en passe.

Commençons par la base, une carabine Air comprimé ou communément appelé AC, fonctionne par un principe simple, un piston est comprimé par un ressort  dans un maître cylindre , le piston est libéré par le bloc de détente en comprimant le volume d’air vers la sortie en direction du canon pour propulser le plomb.

Mais nous ce qui nous intéresse, c’est la propulsion par vérin, la mécanique reste la même hormis le remplacement du ressort et la suppression de la tige guide de celui-ci, mais qu’est-ce qu’un vérin au juste?

Les vérins à gaz de poussée sont des composants fermés, sans entretien et remplis avec de l’azote sous haute pression qui agit sur la face de la tige en la sortant . La pression exercée sur le piston interne du vérin devant et derrière est la même, pour qu’il demeure ainsi, il y a un orifice dans le piston, par lequel le gaz peut se déplacer pour équilibrer la pression des espaces, quand la tige est en mouvement.
Dans le cylindre, il y a en plus du gaz une réserve d’huile pour lubrifier l’étanchéité de la tige. Cette huile doit aussi passer en fin de course par l’orifice, ce qui provoque l’amortissement final pendant les derniers un à deux centimètres de la course.

nitro-piston

Première question, la puissance?

Les premières carabines à plombs à vérin arrivées sur le marché Français en 2011 fut une course à la puissance avec par exemple les Magtech Extreme ou les Benjamin Trail Nitro Piston XL avec des puissances dépassants les 40 joules, se mesurant aux puissances de carabine PCP de calibre identique mais le soucis était la régularité, depuis la puissance a diminuée pour accroitre la constance.

La longévité?

Nous avons eu la chance de rencontrer le responsable Gamo, qui s’est déplacé dans nos locaux avec notre fournisseur Gamo et au cours d’une conversation nous avions parlé de leur technologie IGT qui est un vérin étudié exclusivement pour le fonctionnement sur une carabine à plombs. Le vérin est capable de délivrer toujours la même énergie même après 10000 coups à la différence d’un ressort qui est moins régulier et devient plus souple. Là-dessus Gamo possède une certaine avance sur la durabilité.

Le bruit?

On trouve beaucoup de commentaires contradictoires sur le net à propos de ce sujet, revenons en au 3 ème paragraphes, la mécanique reste la même donc il y a toujours le piston qui claque dans le maître cylindre, sauf qu’il est poussé par le vérin, le bruit produit lors du claquement sera toujours présent et identique à la compression par ressort sauf que le vérin se déploie de façon plus régulière et souple que celui-ci, en réduisant le bruit des vibrations d’environ 70 % sur la durée du cycle de tir ( pour faire simple le bruit émit est toujours aussi bruyant mais beaucoup moins long).

Précision?

La précision est l’ensemble de plusieurs facteurs que nous avons évoqué dans cette article  » Qu’est ce qu’une bonne carabine plombs Air Comprimé » . Effectivement le déploiement d’un vérin est plus régulier que le ressort à long terme, mais sans un canon de qualité, un bon bloc détente et une bonne constance mécanique, vous n’aurez pas la précision d’une bonne carabine carabine à plombs à ressort comme une Diana 31 Panther. A l’heure actuelle, en ayant utilisé quelques carabines à vérin, entre Stoeger, Crosman, Black OPS, Gamo, Diana, la dernière marque se départage du lot avec l’essai de la Diana 340 N-TEC avec un groupements dans un cercle de 25mm sur appui à une distance de 25 mètres en utilisant des plombs Fx Airguns.

Ce n’est pas fini  Crosman a commercialisé depuis peu le Nitro Piston 2ème génération, le NP2.

Ce nouveau système propose un piston équipé de 3 billes anti-friction pour éviter les frottements métaux contre métaux du piston dans le cylindre , mais aussi d’un  bloc de caoutchouc interne qui amorti l’impact, et aussi une révolution le sens du vérin est inversé, affaire à suivre…

Nitro-Piston-2

Ps: J’ai écrit cet article dans le but d’informer les novices afin de mieux de les guider, les informations  viennent de mon expérience acquise à la suite de mes essais et des documentations trouvées sur le net.

Publié par Baptiste

Je travaille dans l'entreprise Armurerie Auxerre depuis 2005, je m'occupe : de la vente des armes de défense, carabine à plombs, carabines 22 Lr, réalise les photos du site internet, présente ou réalise les vidéos d'essais. N'hésitez pas à me poser une question sur les vidéos dans lesquelles j'ai présenté un produit, si vous voulez me faire plaisir.

Rejoindre la conversation

9 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bjr, j’aime le look de la diana 56 TH, bcp moins son système de propulsion à ressort. Est il possible de le remplacer par le système de propulsion par gaz comprimé. Mci

  2. Bonjour j ai une carabine Diana 54 de 1992 j ai fais changer trois fois le ressort je voudrais bien mettre un vérin N-TEC c’est possible ?

  3. Bonjour, je trouve vos articles fort intéressant et les liens pour faire le joint avec d’autres articles sont très utiles. Que cela touche les armes de poing ou d’épaule. En ce qui concerne les carabines AC, quelle est la distance maxi d’utilisation et existe-t-il une carabine pour ce genre de tir que j’appellerai « longue distance AC » ? Merci de votre réponse. Cordialement. Yves

    1. Bonjour,
      « Quelle est la distance maxi d’utilisation et existe-t-il une carabine pour ce genre de tir que j’appellerai « longue distance AC. » Ceci est compliqué, il faut prendre en compte la régularité, le plomb, la puissance, le calibre … Dans la catégorie AC , la marque Diana permet de bon groupement en calibre 4.5 avec la Diana Panther 31, 34 classic en calibre 4.5 entre 25 et 30 mètres et la Diana 56th en calibre 5.5 permet d’aller frôler les 50 mètres avec une bonne précision (d’après mes essais…).
      Cordialement